Atelier nature adulte

Cette année le club nature de Lolayo compte 33 adhérents. Nous avons établi  ensemble un calendrier en début d’année pour planifier nos activités et sorties, chacun étant libre d’y participer selon sa disponibilité.

Tous les ans, nous fabriquons des nichoirs, mangeoires et agrainoirs (les modèles peuvent varier d’une année à l’autre), grâce au savoir- faire de nos gentils adhérents menuisiers.

En Avril, nous participerons au troc plantes de St Hilaire de Loulay , certains d’entre nous  exposeront aussi lors du week -end des arts et du savoir-faire en Juin..  les projets ne manquent pas… l’ambiance est conviviale et nous apprécions tous ces rencontres…

atelier-nature-adulte-photo-1b atelier-nature-adulte-photo-2b

Tarifs : 12€ pour l’année et 15€ pour l’adhésion à l’association

Contact : Guylaine Routhiau

06 85 17 47 59

guylaine.routhiau@hotmail.fr

Nature adulte – Le potager (conférence)

Conférence de Marcel Héraud à la Boissière de Montaigu:

Invitation donnée par Buxia nature de la Boissière de Montaigu, le samedi 17 mars 2018.

1) Le sol ou comment connaître la nature du sol :

Prendre un bocal, y verser à moitié de la terre du jardin (à carotter) ; ajouter 1 cuillerée à soupe de produit vaisselle ; laisser reposer 48 heures ; et lire : au fond du bocal les cailloux, le sable , au dessus du limon, au dessus de l’argile, de l’eau et au-dessus de la matière organique plus ou moins importante , voire pas

2) en bio, on nourrit le sol en surface, pas de labours, travail avec la grelinette ou la fourche, aérer la terre seulement.

3) Fertiliser sa terre mais pas trop d’azote ce qui favorise les pucerons.

4) Autres idées en vrac : ce sont les larves de coccinelles et non les coccinelles qui « mangent »les pucerons ; les légumes doivent être ramassés avant midi solaire pour avoir le maximum de vitamines (en sève montante) ; arroser avant l’orage , cela évite la montée en graines des salades.

5) Les tisanes et leurs propriétés , à pulvériser 1 fois par mois :

– la camomille sauvage naine (la fleur) pour apporter de la potasse et du calcium et un+ en nutriments

– l’achillée mille feuilles (toute la plante est possible mais c’est soit la fleur soit les feuilles soit les racines) pour apporter du soufre et de la potasse.

– l’ortie apporte le bore et les composés azotés, plus le fer, avec 34 oligo-éléments.

– la prêle un fongicide

– le pissenlit riche en potasse

– la bardane apporte du magnésium, de la potasse, fongicide

– la consoude est un engrais riche en potasse et calcium

– la fougère agile pour insecticide du sol.

La préparation de ces tisanes : 250 g de plantes pour 10 l d’eau de pluie pour 1 ha, en pulvérisation foliaire.

Un exemple : 2 l d’eau de pluie , y ajouter 5 orties , portés à 80 °jusqu’au frémissement, laisser refroidir, ajouter 3 l d’eau de pluie pour diluer, pulvériser après 17 h, 1 fois par mois.

6) Les maladies :

– Contre le mildiou en préventif : tisane de bardane, fongicide puissant même en temps de pluie, très efficace.

– Pour le mildiou des tomates tisanes de bardane avec sauge.

– Préparer les tisanes 1 à 1, faire le mélange de 2 tisanes après.

– 1 kg , 10 l d’eau, 1 ha

– On peut mettre également en paillage sec la bardane sur pommes de terre, tomates.

– On ajoute souvent de la camomille aux autres plantes en tisanes pour la synergie.

7) Le semis de carottes :

– faire un petit sillon de 5 cm de profondeur

– mettre du compost au fond

– tasser ce compost avec l’angle du râteau

– y semer quelques graines de radis et semer alors les carottes qui ont été mises dans un verre d’eau tiède (ou tisane de camomille) durant 20 mn puis séchées sur un torchon à l’ombre.(opération renouvelée trois fois)

– tirer un peu de terre

– tasser la terre

– plus tard, chausser les carottes.

– pour le persil et le poireau, le trempage des graines dure toute la nuit.

– Contre la mouche de la carotte : mettre les pelures d’oignon à macérer dans de l’eau de pluie, on obtient un mélange orange-rouge, filtrer, mettre le liquide dans des bouteilles fermées et arroser avec cette préparation au moment du semis, puis 3 semaines après et quand les carottes on 5-6 cm de hauteur.

8) Les salades peuvent se semer dans des coquilles d’œuf que l’on plante en terre en écrasant un peu la coquille.

9) Contre les limaces, mettre de planches , les limaces se faufilent dessous, les ramasser alors et faire un purin de limaces ou les écraser

10) Le poireau :

– laisser sécher les plantes durant 3 jours

– ou avec un outil (genre manche à balai), faire des trous de 20 cm sur le rang, y mettre le poireau après habillage des racines et des feuilles sans fermer les trous, après 4 jours le poireau s’est enraciné.

– dans les 2 cas, on lutte ainsi contre la teigne du poireau.

– on peut aussi arroser le soir le poireau par dessus les feuilles (en pluie fine) , les oeufs ne peuvent se mettre dans cette humidité.

– Pour la mineuse (par une mouche) un moyen, planter du persil parmi les poireaux, il agit comme répulsif;

– Arroser régulièrement le poireau.

11) Pour les tomates :

– Appliquer la règle des 4 fois 15 :

– vers le 15 février mettre ses graines par catégorie au frigo, durant 1 mois.

– vers le 15 mars, les sortir du frigo et les mettre à tremper dans l’eau(la nuit), les essorer le lendemain sur un torchon

– les semer sur un terrain gorgé d’eau ou dans une caisse à poisson sous un châssis ou dans une serre.

– 3 à 5 jours après elles lèvent

– les mettre alors en godets vers le 15 avril, avec humidité, sortir les godets un maximum dehors pour endurcir les pieds

– vers le 15 mai planter en arrosant bien le godet. Pour cela, faire un trou de 20 à 30 cm en biais (de 45°) pour favoriser l’enracinement le long de la tige enterrée avec du compost. Refermer le trou, arroser copieusement, 3 semaines après, arroser encore dans la cuvette et y mettre le tuteur. Pailler.

– Le « cul noir » de la tomate est dû à un déséquilibre d’arrosage. On arrose tous les 10 jours. Bien pailler (mars de café, compost…) Pourquoi pas des œillets d’Inde (ça fait joli !!)

– Contre le mildiou en curatif : tisanes de bardane avec sauge.

– Ou planter ses tomates au nord pour éviter l’humidité ou les couvrir en laissant de l’aération (ce qui n’est pas le cas dans une serre trop fermée)

12) Sortes de légumes :

– les légumes voraces comme les choux, les poireaux, les céléris, les endives, les laitues pommées, les concombres,les potirons, les tomates, les bettes…

– les légumes frugales comme les carottes, les navets, les betteraves rouges, les radis, les persils, les oignons et échalotes, les ails…

– les légumes qui reposent le sol comme les pois, les haricots nains et grimpants, les fèveroles…

13) On trouve la chaux dans la cendre qui contient de la chaux vive quand elle est neuve et de la potasse, en mettre parcimonieusement 1 poignée au m2 mais pas aux patates (peau de crapaud) ni aux haricots ou « mojettes » qui deviennent durs à cuire.

14) Pour récolter ses graines de tomates :

– Gratter la tomate pour faire tomber les graines et la gélatine, y ajouter de l’eau de pluie et attendre qu’une « crème » se forme ça prend quelques jours.

– Nettoyer sous le robinet avec une passoire et mettre les graines sur un torchon à essorer et dans une assiette pour le séchage avant l’emballage dans un petit sachet en papier.

15) On plante les tomates au même endroit d’une année sur l’autre, c’est le seul légume qui peut le faire.

Il a été donné beaucoup d’autres idées, je ne les ai pas toutes données.

Merci Marcel pour ces échanges et pour les conseils d’un jardinier expérimenté qui a cherché, parfois a été mis en échec mais qui a réussi à donner ses lettres de noblesse au sol.

Des dictons :

– semé dru = récolte menue

– St Marc, St Georges, St Robert sont les chevaliers blancs, ils viennent sur leurs montures blanches (gelées blanches)

Pour l’atelier nature adultes : Michel Guibert avec un regard de Marcel Héraud.

Nature adulte – Nichoirs et agrainoirs

Samedi 20 janvier, nous nous sommes retrouvés au foyer soleil pour assembler de nouveaux nichoirs à mésanges et des agrainoirs.

Grâce au travail de préparation (découpe, pré-perçage, ponçage et tri) de Maurice, Patrick et Michel, nous avons pu réaliser 12 nichoirs et 15 agrainoirs..

Il en reste, vous pouvez en commander auprès de Michel Guibert ou de Guylaine, au prix de 7.00 € (avec un tarif préférentiel pour les adhérents de l’atelier nature).

Après avoir bien travaillé et nettoyé les lieux, nous avons partagé un verre de l’amitié et quelques gâteaux apportés par de généreuses cuisinières..

 

 

 

 

 

Merci à Maurice, Michel, Valérie et Roland, Monique, Christine, Marie- Claire, Joelle, Daniel, Eliane et Roger pour leur aimable contribution.. n’oublions pas que ces nichoirs et agrainoirs nous permettent de nourrir et observer les oiseaux de nos jardins..

 

 

 

 

 

 

 

Lors du week-end des « Arts, Savoir-Faire et Faire-Savoir » des 2 et 3 juin 2018 l’atelier nature proposera au public jeune et moins jeune soit d’acheter un nichoir ou un agrainoir, soit d’assembler les planchettes pour réaliser son nichoir ou son agrainoir. Au centre culturel.

Nature adulte : sortie observation des oiseaux

Nous étions 29 participants à cette sortie. Nous avons été tout d’abord accueillis par Mireille et Michel Bernier dans leur véranda, pour observer les oiseaux qui viennent fréquenter leurs nombreuses mangeoires (mésanges charbonnière, bleues, sittelle, pinson, ..).

Patrick Trécul (animateur de la sortie) a répondu aux diverses questions et nous a prêté un document représentant les oiseaux les plus présents dans nos jardins, avec mission à chacun de noter ceux qu’il arriverait à observer. Nous sommes allés, ensuite au parc de la Vergnaie où nous avons vu entre autres, des tarins des aulnes, des mésanges à longue queue, des étourneaux, un grimpereau, des mésanges bleues, charbonnière, des pies, corneilles et au loin des mouettes. À la fin de notre balade, Patrick nous a montré des « trous » des pics épeiche et épeichettes (plus petit) et parlé des pics verts.

De retour au foyer soleil, Patrick nous a projeté un diaporama avec tous les oiseaux communs de nos jardins puis nous a soumis à un petit jeu, pour vérifier nos connaissances. Un final humoristique qui a stimulé les équipes.

Et pour clore la journée nous avons apprécié le jus de pomme et la brioche, pour se réchauffer et échanger sur le contenu de cette sortie. Cette animation a été appréciée, elle revient à la base de l’atelier nature : découvrir ce qui nous entoure, sans aller loin. La présence d’un animateur tel que Patrick a contribué à l’intérêt porté par les participants, il est très abordable et ses connaissances sont très vastes. Alors si vous êtes intéressé et curieux venez nous rejoindre.

Sortie nature ornithologique du 7 mai

Encore une belle sortie pour l’atelier nature adulte. Le thème était l’observation des gorges bleues  (objectif atteint) puis balade le long de la mer, pour observer d’autres oiseaux et les pêcheries.