Zoom sur Christopher David – Hip Hop

Bonjour Christopher, présente-toi en quelques mots ?

Bonjour, je suis Christopher David professeur dans l’atelier Hip Hop de l’association.

Qu’est-ce que le Hip hop et le break dance ?

Le Hip hop est créé dans les années 70 aux États-Unis (New York, Bronx) puis est arrivé en France en 1983, grâce à Sidney et son émission à Chiper à Choper. Le Hip hop est la première culture au monde de part sa présence dans chaque pays du monde, et de part sa diversité (break dance, Graff, Djing, BeatBoxe, Mc’s = Maitre de cérémonie, rappeur).

 

 

Le Hip hop à des valeurs diverses et variés, surtout le partage, le dépassement de soi, l’ouverture au/sur le monde à travers les voyages et le partages d’expériences.

Le break dance est une spécialité dans le Hip hop. La définition du break dance est assez simple, c’est une danse, un art, ou toutes les parties de notre corps sont sollicitées. On peut dire que c’est une danse aérienne.

On peut définir le break en quatre notions :

– Les Top Rock : les pas de préparations, danse debout en écoutant la musique.

– Les FootWork : le travail des pieds, danse au sol avec nos mains et nos pieds en même temps.

– Les Freezes : toutes les figures « bloquées » ou l’on ne bouge pas pour marquer le son, comme le baby freeze, le Y, airbaby, etc…

– Les PowerMoves : les phases, les figures les difficiles, elles sont circulaires comme le Thomas, la vrille, la coupole. Le but étant d’assembler ses 4 étapes en dansant sur la musique, en écoutant la musicalité.

Quel est ton parcours ? Et pourquoi enseigner le break dance ?

J’ai choisi le break dance, grâce à mon père, qui faisait du smurf plus jeune, qui est une danse hip hop old school. Il m’a proposé de faire du break dance dans un centre socioculturel à Cholet. J’ai directement adoré et depuis 1 an, j’ai choisi de l’enseigner. Quand j’ai su que j’avais les capacités et l’expérience nécessaire pour. J’ai toujours aimé travailler avec les jeunes, étant animateur auparavant. J’ai donc décidé de combiner les deux ; la danse et les jeunes, j’aime les voir évoluer, les aider, les voir s’appliquer dans cette danse, dans cet art.

Comment se déroule une séance ?

Il y a deux groupes d’enfants, le premier groupe de 7 enfants de 7 à 10 ans et le deuxième groupe de 12 enfants de 10 à 13 ans, avec autant de filles que garçons. Au début de l’année, la séance était basée sur la découverte et la reproduction de pas de basse d’une chorégraphie, pendant 30 minutes. Ensuite le passage chacun leurs tours pour montrer ce qui a été vu pendant l’heure.

En deux mois, il y a eu beaucoup d’évolution, aujourd’hui, un échauffement de 15 minutes suivi de figures debout et au sol en cercle en écoutant la musique, chacun passe et à la fin une battle entre eux.

Les élèves doivent être assidus, à l’écoute pour progresser, il y a beaucoup de travail de répétitions pour chaque figure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en dehors de l’association ?

Je donne des cours de break dance dans différentes structures notamment le midi entre 12h et 14h pour les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) dans des écoles élémentaires et le soir dans des MJC (Maison des Jeunes et de la Culture), associations, etc…

Un spectacle prévu en fin d’année ?

Pour la fête de la musique, une scène ouverte pour présenter les différentes qu’on apprit les élèves autour de battles, 2 contre 2, 1 contre 1…

Vidéos